Entre Brumes d'Alidhan...

Jeu de rôle
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Gribouille

Aller en bas 
AuteurMessage
Gribouille

Gribouille

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 100
Classe : Guerrière
Alignement : Le Cartel de Brumebois
Membre de la guilde : Entre Brumes
Date d'inscription : 09/02/2007

Gribouille Empty
MessageSujet: Gribouille   Gribouille Icon_minitimeSam 7 Juil - 0:31

Le jour commençait à poindre quand Gribouille se leva de son pupitre. Elle se dirigea vers la fenêtre, l’ouvrit en grand. La fraîcheur matinale pénétra dans sa chambre, fouettant son visage, tandis qu’elle emplissait ses yeux des premiers rayons du soleil qui pointaient à l’horizon. Elle aimait ces instants brefs où elle se sentait en harmonie avec elle-même.

La journée promettait d’être douce : la rosée était fraîche mais tellement rafraîchissante. La jeune femme dégagea ses longs cheveux. Elle les emprisonna dans un chignon improvisé, laissant ainsi apparaître au matin naissant, un visage frêle, dévoré par d’immenses yeux noirs qu’elle camouflait habituellement derrière ses cheveux rebelles.

Gribouille….
D’où lui venait ce nom grotesque ? Elle-même n’en était pas certaine : des parchemins qu’elle avait l’habitude de noircir d’étranges dessins ou d’histoires toujours inachevées ? Ou de sa maladresse innée qui tantôt amusait, tantôt exaspérait ceux qui l’avaient recueillie naguère, quand toute petite, elle errait dans les rues désertes de Futh’Bihër.

Elle possédait pourtant un nom. Mais elle avait paru frappée de mutisme et à son arrivée. Aucun son n’était sorti de sa gorge et ils n’avaient pas insisté. Pendant quelques temps, ils la laissèrent aller et venir à sa guise, lui procurant gîte et couvert, et la traitant de la même manière que leurs propres enfants.

Elle avait rapidement accepté cette protection et providentielle, participant aux travaux quotidiens de l’exploitation familiale et recevant la même instruction que ses frères adoptifs.


Pourquoi songeait-elle à son enfance en cet instant précis ?

Debout devant la fenêtre, elle se rappela soudain ces moments de bonheur passés. Elle passait le plus clair de son temps libre, adossée à l’ombre d’un arbre ou dans un coin frais de la maison, griffonnant sur des feuillets, dont elle cachait soigneusement le contenu aux siens, le soir venu.

Comme ce temps lui paraissait lointain…

Elle qui venait à peine de retrouver sa famille de cœur qu’elle chérissait plus que tout. Voilà qu’elle devait à présent repartir pour l’inconnu. L’inquiétude envahit son visage : vers quel inconnu devait elle encore aller ? Son précédent voyage ne lui avait finalement apporté que déception et tristesse. Elle n’y avait pas trouvé ce qu’elle était partie chercher pleine d’espoir et de rêves au fond du cœur….

Mais Ishtar l’appelait… Elle referma la fenêtre, regarda sa chambre et attrapa ses effets de voyage qu’elle avait soigneusement rangés au pied de son lit, en se promettant de les y abandonner. Puis, lentement, elle sortit de sa chambre et descendit à la cuisine. Elle y retrouva son père qui poussa un grand bol de laitage devant elle, l’air réprobateur. Mais elle n’avait pas le choix : elle devait repartir. Ils déjeunèrent silencieusement et il lui tendit une musette débordante de victuailles.

Ils se comprenaient sans se parler. Elle se leva, revêtit sa vieille pelisse de voyage et referma doucement la lourde porte de la maison après avoir serré son père dans ses bras.

_________________
LAAaAaaaa LAAaAaaAaa LA LA LA LA LAaAaa LaAaaaa La La LaLaaaaa....Gribouille Poisso12
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 100
Classe : Guerrière
Alignement : Le Cartel de Brumebois
Membre de la guilde : Entre Brumes
Date d'inscription : 09/02/2007

Gribouille Empty
MessageSujet: Re: Gribouille   Gribouille Icon_minitimeSam 7 Juil - 0:31

1- Alidhan

Alhidan…. Quelle est donc cette contrée où l’on appelle de manière si pressante ? Que pourrais-je bien apporter à ces hommes….


Sur ces pensées, elle prit la direction de cette contrée mystérieuse dont le nom étrange lui avait déjà été seriné à plusieurs reprises.


Toujours en chantant, gribouille arriva devant les portes d'un nouveau monde.

Alidhan... Ainsi c'est toi que voilà... A nous deux ma belle !!!

La jeune femme fit quelques pas. Elle parvint sans encombre aux abords d'un pont lorsqu'elle fut arrêtée par un homme qui se faisait appeler Damis... Fatiguée par la route et malgré l'attrait de la nouveauté, Gribouille manqua de s'endormir sous les flots de paroles déversés par le vieillard.

Des potions ? Pardon ? Vous avez soif ?!?
Des champignons.... Où donc dites vous ? Ah.... Tout droit devant moi....
Puis-je partir à présent ? Non ? Comment non ?!? Quoi encore ?
Ah.... De l'expérience..... Comment ça j'en ai pas assez ?!?
................
Encore un vieux ptit sage fou.... Si au moins il était grand beau et héroïque...
Mais non ! Il faut toujours qu'ils soient tous ratatinés comme des...


Au prix d'un effort surhumain, Gribouille sillonna les abords d'Alidhan dans tous les sens afin de contenter ce vieillard qui menaçait de se venger si par malheur elle osait outre-passer ses recommandations...

Et Ishtar qui l'attendait, Odhrinn qui l'avait devancée... Elle était déjà suffisamment en retard !



Enfin... Nous y voilà.... Alidhan .... Enfin...
... Bon.... Cyrosh... Tout droit...

_________________
LAAaAaaaa LAAaAaaAaa LA LA LA LA LAaAaa LaAaaaa La La LaLaaaaa....Gribouille Poisso12


Dernière édition par le Ven 20 Juil - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 100
Classe : Guerrière
Alignement : Le Cartel de Brumebois
Membre de la guilde : Entre Brumes
Date d'inscription : 09/02/2007

Gribouille Empty
MessageSujet: Re: Gribouille   Gribouille Icon_minitimeSam 7 Juil - 0:31

2- Vorus et le fossoyeur

Gribouille s’arrêta quelques instants pour observer les paysages qui l’entouraient. Ainsi c’était elle : la cité de Cyrosh. située au nord du royaume d’Alidhan. Une vaste plaine verdoyante s’étendait à perte de vue, quelques arbres, un vieux puis, des barrières… Son regard s’arrêta sur des tombes. Elle détourna le regard à la vue des nombreuses croix qui jonchaient le sol, pour se concentrer sur les indications d’Ishtar.

Trouver Vorus avant toute chose…. Bon… Elle m’a dit d’aller vers l’ouest, dans une armurie….

La jeune femme se remit en route. Grâce aux indication d’Ishtar, elle trouva rapidement le dénommé Vorus et se dépêcha de faire sa demande. Elle arpenta l’intérieur de l’armurerie, examina les divers équipements en vente, découvrit le banquier au sous sol de l’armurerie, avant de se décider à ressortir du bâtiment. Poussant plus à l’ouest, elle se retrouva dans les jardins de Zelandra et découvrit une autre bâtisse en forme de toile de tente : sans doute une auberge.

Pieds nus, la jeune femme foulait les herbes hautes et ne prenait pas garde aux piqûres qui lui mordaient les chevilles et les mollets… Au bout d’un moment, la peau rougie et boursouflée, elle décida de passer de l’onguent sur ses plaies en attendant de se procurer des chausses. Elle ouvrit sa besace et le referma rapidement en étouffant la voix du vieux Damis qui chuchotait des sons étranges dans sa tête, et partit à la recherche d’un apothicaire en examinant les plantes sur son chemin afin de voir si certaines possédaient quelque vertu thérapeutique.

Alors qu’elle cherchait désespérément, elle vit un étrange personnage s’avancer vers elle à toute allure. Chevelu des pieds à la tête, il s’immobilisa devant la jeune guerrière et lui déposa des carottes dans son sac, avant de reprendre sa course échevelée et de disparaître à l’entrée des jardins de Zelandra.

Lorsqu’elle décida de le suivre, elle s’aperçut qu’elle n’avait malheureusement plus assez d’énergie pour emboîter son pas et décida donc de manger les carottes que nounours venait de lui procurer. Fatiguée, elle se traîna à l'intérieur de l'armurerie et décida de dormir là, ses pieds ne voulant plus la porter……

Elle se réveilla brusquement, un mal de crâne indescriptible… Quelqu'un lui avait asséné un de ces coups…. Elle regarda autour d'elle : tout était sombre…. Le fossoyeur ! On l'avait avertie pourtant, mais elle était si lasse. Elle regarda les marques laissées par son agresseur : VORACH !!!!

Ce nom lui disait quelque chose…. Un très lointain souvenir d'un ancien monde d'où elle venait…. Ainsi, il était là lui aussi. Il avait aussi traversé les espaces et les temps pour parvenir jusqu'ici. Entre-Brumes avait vraiment besoin d'elle. Sa quête prenait forme… Combattre ! Les combattre tous jusqu'au dernier! La tâche était rude et l'entraînement qui se profilait allait sans doute être très dur, mais elle y parviendrait.

Gribouille se promit que les siens n'auraient jamais à rougir d'elle. Décidée, elle se dirigea vers la sortie du cimetière pour se diriger vers les jardins de Zelandra. Elle avait de la terre à bêcher pour commencer son œuvre. La tâche ne lui faisait pas peur. Arkanis pataugeait déjà dans la gadoue, pieds nus et encerclé de vers étranges.

_________________
LAAaAaaaa LAAaAaaAaa LA LA LA LA LAaAaa LaAaaaa La La LaLaaaaa....Gribouille Poisso12
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 100
Classe : Guerrière
Alignement : Le Cartel de Brumebois
Membre de la guilde : Entre Brumes
Date d'inscription : 09/02/2007

Gribouille Empty
MessageSujet: Re: Gribouille   Gribouille Icon_minitimeVen 20 Juil - 17:03

3- Les bouseux

Au détour d'un chemin, Gribouille croisa une jeune fermière Eidola, visiblement très en colère.... Des vers menaçaient sa récolte....

Allons donc... Des vers, des chenilles... De l'eau chaude et voilà tout !

Gribouille lui promit qu'elle s'en occuperait. Dès qu'elle aurait fait le tour de Cyrosh. Mais la fermière ne semblait pas de cet avis : elle la poursuivait à travers les chemins, lui promettant cadeaux et autres récompenses dont Gribouille ne voyait pas l'utilité à cet instant. En fait, la jeune guerrière n'était pas douée pour le jardinage, mais ça... Eidola ne le savait pas.
Lasse de se sentir harcelée, Gribouille se résigna à prendre le chemin du petit jardin qui bordait la place publie.

Et en plus..... En plus, je dois y aller pieds nus.... Vraiment ! .....


Elle entrait dans le jardin en pestant, quand elle croisa Arkanis qui tentait de se frayer un passage entre les paysans endormis à même la terre.

"Oh ! Arkanis !!!! Qu'est-ce que tu fais là ?
Elle te poursuit aussi la fermière et ses chenilles ? je lui ai pourtant dit d'ébouillanter la terre... Enfin....
Puisque madame veut des cadavres.... "


Tout en discutant côte à côte, les deux apprentis en profitaient pour s'exercer à leur spécialité. Les pieds dans la terre humide, Gribouille s'amusait à terroriser les chenilles à l'aide de son couteau de survie. Elle en profitait pour cueuillir quelques légumes en prévision d'une disette improbable.
Arkanis quant-à lui, semblait encore moins doué qu'elle, avec sa tunique de mage qui virevoltait à chacun de ses mouvements. Amusée, Gribouille le regarda faire un moment : à chaque fois qu'il venait à bout d'une chenille, son cadavre disparaissait instantanément alors qu'il se baissait pour le ramasser et que sa tunique balayait le sol à la place de ses mains.
Gribouille éclata de rire en lui tendant son butin.


"Tiens ! Ils sont un peu âbimés, mais ça fera l'affaire."


Confus, le magicien s'empara des cadavres et allait partir, quand il se rendit compte qu'il ne pouvait plus bouger... Un ivrogne avait apparemment décidé de dormir entre deux rangées de haricots.... Et pas moyen de le réveiller.

Enervé, Arkanis tenta de le pousser mais rien ne semblait vouloir le réveiller. Gribouille s'approcha, prit un peu de terre qu'elle laissa tomber sur le visage du soiffard, mais celui-ci se it à ronfler encore plus fort.

"Attends... Tu vas voir, lui lança le mage"

Ahurie, la jeune guerrière le vit remonter sa robe de mage, armer son pied et le lancer contre l'endormi. Gribouille ouvrit de grands yeux et ne put s'empêcher de partir dans un fou rire inctrôlable : l'ivrogne dormait toujours profondément et Arkanis sautillait sur une jambe, se tenant le pied dans ses mains.
Visiblement, ils se trouvaient prisonniers de ce jardin et des chenilles...
.

" Mais quelle plaie ! Bon ! dit-il. Des mesures s'imposent ! Azuuuuuriiiiaaaaaaaaaa !!!!!"


Leur baronne n'était pas très loin : elle se trouvait devant l'armurerie, en train de discuter. La voix d'Arkanis attira son attention et en deux mouvements, elle fut auprès d'eux.Arkanis lui montra l'ivrogne et il disparut sur le champ. Gribouille regarda Azuria :

"Mais.... Mais.... Comment tu as fait ?"

"Je l'ai envoyé dormir un peu plus loin, répondit Azuria avec un grand sourire, en retournant devant l'armurerie."

Décidément, songea Gribouille.... Les voix de la magie me seront toujours impénétrables.

Et elle se repencha vers ses cadavres pour les recompter avant d'aller voir Eidola qui ne cessait de la fixer des yeux de loin.

_________________
LAAaAaaaa LAAaAaaAaa LA LA LA LA LAaAaa LaAaaaa La La LaLaaaaa....Gribouille Poisso12
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 100
Classe : Guerrière
Alignement : Le Cartel de Brumebois
Membre de la guilde : Entre Brumes
Date d'inscription : 09/02/2007

Gribouille Empty
MessageSujet: Re: Gribouille   Gribouille Icon_minitimeSam 21 Juil - 5:18

4- La boîte à trucs

Celà faisait quelques temps maintenant que Gribouille était arrivée au Cartel. Malgré quelques mésaventures, elle avait finalement trouvé sa place, parmi les siens, ceux du Cartel, mais surtout chez les Entre-Brumes. Il ne se passait pas une journée sans qu'il y ait quelque chose à fêter, une occasion de se retrouver à la taverne lever son verre et manger un morceau.

Ce soir là, Gribouille avait hâte de rentrer au campement pour retrouver ses amis. Elle revenait de la vallée de Ceth et traversait les jardins de Cyrosh, rêveuse et distraite, lorsque soudain, une jeune femme la bouscula pour se précipiter en direction d'un paysan endormi non loin de là, une énorme boîte ronde et plate dans les mains, qu'elle tenait à bout de bras, tel un plateau.

La guerrière s'arrêta et suivit la jeune femme des yeux. Celle-ci courait d'une personne à une autre, sa boîte à bout de bras, s'arrêtant deci-delà, déposant son étrange fardeau à même le sol, l'ouvrant et fouillant dedans pour en ressortir des objets les uns plus étranges que les autres.

En écarquillant les yeux, Gribouille crut apercevoir une plume, une carotte, des bandelettes, des jouets.... Des jouets ?! On aurait dit .... Mais non, la guerrière n'avait pas la berlue : la jeune femme venait de donner une patate recouverte d'un chapeau à un inconnu qui grattait le sol pour en extraire des chenilles.

Au moment où la jeune femme repassa devant elle, Gribouille l'apostropha pour lui demander ce qu'il y avait dans sa boîte. La jeune femme lui répondit en souriant :


"C'est une boîte à trucs...."

Gribouille se pencha instinctivement mais la jeune femme referma la boîte sous ses yeux curieux

"Tsssss.. Pour savoir ce qu'elle contient, il faut le mériter jeune dame ! Ou avoir besoin de mes services...

- Vos services ? reprit gribouille soudain amusée. Vos services ?
Ah mais, j'en ai besoin ! Assurément ! Vous savez... Non mais je vais vous dire : je côtoie une bande de voyous tous plus émêchés les uns que les autres et leurs bras cassés auraient vraiment besoin de vos services !
Venez donc avec moi et vous comprendrez !"


Et Gribouille reprit sa route vers le campement Entre-Brumes accompagnée de Katel, jeune moniale du cartel.

_________________
LAAaAaaaa LAAaAaaAaa LA LA LA LA LAaAaa LaAaaaa La La LaLaaaaa....Gribouille Poisso12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Gribouille Empty
MessageSujet: Re: Gribouille   Gribouille Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Gribouille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre Brumes d'Alidhan... :: Histoires de Cartellois :: Petites histoires entre amis-
Sauter vers: